Les axes de travail de Seino

L’étude vise à poser les bases nécessaires à la mise en oeuvre du suivi des zones humides sur deux régions au minimum :

–          la Bourgogne ;

–          la Haute-normandie.

Organisation Seino

Organisation Seino

L’étude de préfiguration se déroule en 2014 en vue d’un déploiement test en 2015 et 2016 sur plusieurs régions et une mise en oeuvre à l’échelle du bassin versant en 2017. La structuration proposée est proche de RhoMéO.

Axes de travail

Le coeur de l’étude de préfiguration sera structuré en 3 axes :

–          Axe A : Structurer des protocoles de suivis de l’évolution du bon état des ZH sur des bases biologiques déclinables ;

–          Axe B : Définir les méthodes permettant de réaliser un observatoire de l’ensemble des zones humides à l’échelle du bassin AESN ;

–          Axe C : Proposer des méthodes de saisie et de reporting à différentes échelles.

 Actions transversales

Des actions transversales viennent compléter ce dispositif :

– Enquête : cette enquête a pour but de communiquer sur la mise en place de SeinO ainsi que de recueillir les attentes potentielles des gestionnaires par rapport à des indicateurs. Une dizaine de questions compose ce questionnaire à destination des syndicats de rivières, EPTB, PNR, … Répondre à l’enquête

– Typologie des zones humides : à l’image de l’action menée dans RhoMéO, un travail d’affinement est nécessaire pour détailler la typologie Sdage en lien avec les réalités du bassin versant Seine-Normandie. Cette typologie détaillée ne devra pas aboutir à plus d’une vingtaine de classes afin de conserver une approche synthétique.

 

Laisser un commentaire